Ce voyage sera placé sous le signe du projet urbain malgré et contre tout, pour tous. Comment assurer la solidarité, la valorisation des différences ethniques et culturelles, en offrant un espace public magnifié, un rapport au fleuve exceptionnel, la réduction de la place de la voiture, la préservation du patrimoine, la réalisation d'architectures de grande qualité, souvent exceptionnelles, en jouant à la fois du top down et du bottom up ? Lisbonne semble réussir ce pari en se dotant depuis plus d’une décennie d’une politique urbaine forte, qui fait une large place aux initiatives de toutes sortes, avec un budget participatif efficace, sans renoncer à ses valeurs et engagements, faisant preuve d’une grande astuce pour compenser ses faibles moyens financiers.

Conception et Organisation
Ariella Masboungi, architecte-urbaniste, grand prix de l’urbanisme 2016
Eduardo Campelo, architecte-urbaniste, directeur des grands projets à Lisbonne
Manuel Salgado, architecte-urbaniste, ancien maire adjoint à l’urbanisme de Lisbonne, ancien président de la société de réhabilitation urbaine de Lisbonne
Laurent Lanfranchi, historien, directeur de Terra Nobilis - Fabrica Urbis
Programme
 
Magnifier le centre-ville :  du Chiado à la Mouraria
Le parcours permettra de découvrir la recomposition du Chiado, quartier historique incendié en 1988, réaménagé sous la houlette d’Alvaro Siza et Joan Busquets, qui montre comment articuler patrimoine et modernité dans une vaste zone du centre historique tout en jouant du relief pour réaliser une des plus belles stations de métro qui soit ! Le Chiado reste un lieu mythique dans l´imaginaire des Lisboètes. Aujourd’hui, la revitalisation se poursuit avec des nouveaux projets pour accroître encore l’espace piétonnier.
 
Le chemin de l´orient vers le parc des nations : une exposition universelle qui fabrique durablement l’extension urbaine
Les abords du Tage s’ouvrent depuis les années 90 à la promenade et aux vélos, se dotent de places agrémentées de kiosques devenus des lieux de dense convivialité. Gagner de l’espace sur la voiture et surmonter les coupures urbaines, reconvertir des friches pour en faire des marchés, lieux de coworking, comme le Mercado da Ribeira, aménager le terminal des croisières, récent recentrage des activités portuaires en étroite liaison avec la ville. Autant de projets aujourd’hui réalisés avec une écriture architecturale et paysagère forte qui répondent aux enjeux que la ville s’est donnée pour s’embellir, privilégier les mobilités douces et jouer la reconversion autant que faire se peut. On visitera des lieux emblématiques comme le quai de l’arsenal, la place du commerce, centre symbolique, pas seulement de la capitale, mais de la métropole, voire du pays, l’ancienne gare de bateaux, vers le sud, ou alors la place Campo das Cebolas, où se situe la fondation de l’écrivain José Saramago. Déjeuner dans le quartier de l’Alfama.
 
Culture et reconversion urbaine
Après une table ronde avec plusieurs acteurs à Lisbonne, dont Vasco Colaço, José Gil Duarte et Filipa Roseta, le parcours proposé fera découvrir la consolidation du pôle patrimonial et touristique de Belém/Ajuda, où les rois possédaient fermes et palais, comme celui, bâti après le tremblement de terre de 1755, resté inachevé et où a trouvé place aujourd’hui un musée dédié aux bijoux royaux. Plusieurs monuments et musées sont la griffe de ce quartier situé à l’embouchure de la rivière. Le dernier est le MATT, musée d´art, d’architecture et de technologie, qui appartient à Electricité du Portugal, dessiné par Amanda Levite.
 
Les jardins et couloirs verts de Lisbonne
Après un exposé sur les activités liées à la nomination de Lisbonne comme capitale verte européenne, (bien qu’elle n’ait eu que 900 ha de parcs, avec nombre de réalisations récentes), on visitera le Jardin Botanique réouvert récemment, le parc ouest du quartier Alta de Lisbonne, l’axe central du quartier, et les récentes avenues boisées dans les territoires périphériques, etc. Seront ensuite exposées les démarches de budget participatif de la ville, la lutte contre la gentrification.

 
Mis à jour le 10 mai 2022