Les dotations SFR aux Doctorant·es permettent de préparer des projets de Recherche sur des questions architecturales et territoriales contemporaines

Soutien Doctorant·es 2022

Jessica Zaphiropoulo, Arthur Contejean, Emilie Etienne, PACTE, GAEL

Organisation d’un séminaire transversal : regards croisés sur les communautés énergétiques et la sobriété énergétique.
Le sujet de l’énergie, à l’échelle de communautés, est abordé à travers l’exploration de divers types de configurations sociotechniques et de diverses géographies.
Le séminaire visera à croiser les résultats de recherche respectifs des doctorant·es en travaillant sur des thématiques transversales :  le lien mis en place à l’échelle communautaire entre les assemblages sociotechniques (technologie, gouvernance, organisation économique, usages), et la sobriété énergétique, qu’elle soit subie ou choisie.  
Le séminaire favorisera la collaboration avec des chercheur·es issu·es des Unités de Recherche membres de la SFR Territoires qui compléteront et nourriront ces premières réflexions. A ce titre, les travaux sur les transects urbains réalisés au sein de AAU-CRESSON pourraient être un support de dialogue méthodologique et scientifique transversal particulièrement fécond. L’apport des laboratoires dans le champ de l’architecture et de l’urbanisme permettra d’approfondir la question de l’inscription des ressources énergétiques dans le territoire et la spatialisation de nos approches, tandis que les travaux réalisés au sein du CREG permettront d’aborder l’organisation économique autour de ces flux.
Cet évènement sera l’occasion d’élargir cet espace de réflexion autour de la sobriété à l’ensemble de l’écosystème alpin travaillant sur les thématiques de l’énergie, dont nous pouvons citer par exemple : le  laboratoires PACTE (pôle de compétence sur l’énergie), le GAEL (équipe énergie), l’Institut des Géosciences de l’Environnement – Institut de Recherche pour le Développement (IGE-IRD), ainsi que l’Institut de l’Energie Solaire - INES (Chambéry-CEA), dans le cadre du programme interdisciplinaire CDP Eco-Sesa, et des échanges avec le pôle de compétitivité Tenerrdis (Club Afrique). 

Soutien Doctorant·es 2021

Nuria Alvarez, AAU-CRESSON

Concevoir à l’état brut : les matières premières et le toucher pour enraciner l’architecture. 
Cette expérience s’inscrit plus particulièrement dans le cadre de la recherche doctorale intitulé : Concevoir à l’état brut : les matières premières et le toucher pour enraciner l’architecture. Cette thèse se situe dans une démarche de recherche création. Elle envisage l’alternance des périodes de création et de réflexion. Ces allers retours permettront d’affiner et redéfinir les objectifs des expériences au fur et à mesure qu’elles sont analysées. Notre société moderne occidentale tend à engendrer ce que Berque définit comme « acosmie » générale, qui sépare l’individu de son milieu. L’humain devient ainsi un être indépendant, un électron libre. Par extension, un grand nombre de créations humaines, dont l’architecture, sont considérées par certains auteurs comme « déracinées » ou « hors sol ». Comment l’être humain peut-il se recosmiser à travers son espace construit ? Comment nos espaces construits peuvent-ils nous aider à nous enraciner ?
Cette recherche questionne notre rapport au monde à travers l’architecture en portant plus particulièrement attention à la matérialité qui compose nos espaces construits et l’ambiance qui en émane. Nous mettons à ce titre en avant la dimension corporelle, par le biais du toucher, pour explorer comment des liens avec notre milieu se tisse à travers elle. 

Soutien Doctorant·es 2019

Manon Scotto, MHA

Penser l’industrialisation de l’habitat. L’expérimentation des Cases Tomi et du système EXN à La Réunion
Le territoire de l’île de La Réunion connaît, depuis 1946, un essor considérable de la construction, et plus particulièrement celle de logements sociaux. Au même moment, la métropole promeut une industrialisation de l’habitat individuel, notamment dans le but de renouveler une production architecturale auparavant basée essentiellement sur les grands ensembles. 
Manon Scotto a fait le choix d’étudier le système constructif industrialisé EXN, conçu dès 1970 par l’architecte Fabien Vienne et le constructeur Maurice Tomi sur le territoire réunionnais, pour comprendre en quoi les Départements et Territoires d’Outre-Mer constituent des lieux d’expérimentation architecturale privilégiés. En ce sens, le projet identifie les DOM-TOM, et plus particulièrement La Réunion, comme des territoires à considérer de manière attentive afin de comprendre l’évolution de la conception du logement industrialisé dans les années 1970.
« Le soutien de la SFR a permis de réaliser une expérience in situ, pour enrichir le travail de recherche et poser les jalons de différents partenariats visant à valoriser le patrimoine architectural avec l’ENSA La Réunion, la Maison de l’architecture de la Réunion, le CAUE 97 4 ».

Soutien Doctorant·es 2018

Elise Simon MHA

Du partage du sol aux formes bâties et paysagères : quels modes d’habiter les territoires ? Enquête sur le Valais (Suisse) et la région métropolitaine de Leipzig (Allemagne). 
Direction de thèse : Catherine Maumi (MHA) et Vincent Renard.

Le projet de recherche suppose l’existence de liens entre types de propriétés du sol et qualités d’usage des formes bâties et paysagères. Les enjeux de densification, d’intensification, de dispersion des lieux de vie sont ici sous-jacents. Cette recherche puisera dans les spécificités foncières des territoires étudiés afin de formuler les questions essentielles à la mise en oeuvre d’une plus grande habitabilité dont chacun pourrait bénéficier. 

Soutien Doctorant·es 2017

Steven Saulnier-Sinan AAU-CRESSON

Ambient intelligence et mobilités actives :  l’expérience des best practices.
Direction de thèse : Jean-Paul Thibaud (AAU-CRESSON), et Fabien Labarthe (ELICO).

Ce projet de recherche vise à mettre en lumière les émergences de l’ambient intelligence dans les pratiques de mobilités actives (marche, vélo, transport en commun). Au travers de six études de cas internationaux dans trois régions différentes (Amérique du Nord, Scandinavie et Royaume-Unis), il s’agit de composer un recueil de connaissances sur les best practices en matière de mobilité actives et d’ambient intelligence. 

Mougib El-Rahman Mohamed Mohamed Ahmed Abo Amer MHA

Architecture et évolution sociopolitique, vers une lecture multiple du Caire (1952-2015).
Direction de thèse : Catherine Maumi (MHA)

L’architecture possède une dimension morale, cette dimension peut avoir un aspect sociopolitique et culturel. Il est donc difficile de séparer l’architecture de la ville de ses contextes sociopolitiques. Dans ce travail de recherche nous avons pour ambition de développer une lecture multiple du centre-ville du Caire qui a subi des transformations graves entre deux événements politiques majeurs : le premier, la révolution du 23 juillet 1952 qui a établi la Première République ; le second correspond à la révolution publique du 25 Janvier 2011. A travers cette lecture multiple que nous proposons, nous pourrons faire un croisement entre la production architecturale et les productions culturelles (la littérature et les films cinématographiques) de cette période animée par de nombreux défis sociopolitiques.

 
Mis à jour le 19 janvier 2022